Année scolaire 2011/2012 - 12 au 23 mars 2012

PHILIPPE DE GIRARD : « Du jamais vu dans mon quartier ? »

Centre Paris Lecture / Elémentaire 58 rue Philippe de Girard (18ème)
JPEG - 1.6 Mo
Affiche de Sandra-Vanessa LIEGEOIS

« A habiter près d’une voie ferrée, on finit par ne plus entendre les trains qui passent. Les paysages coutumiers, les personnages que l’on côtoie chaque jour deviennent translucides. Cela ne veut pas dire qu’ils perdent leur importance. A force de les avoir sous les yeux, on ne les regarde plus. Ils font partie de notre fond de vie. »

Participants

- Adresse de l’école : 58, rue Philippe de Girard, Paris 18è
- Dates de l’Action Lecture : 12 mars 2012 - 23 mars 2012
- Directrice(eur) : Franck HERNANDEZ
- Circonscription : 18B Goutte d’OR

- Enseignante(s) du CPL : Nicolas COGERINO, Anne-Sophie FAUQUET
- Animatrice(eur) du CPL : Farouk BALA, Sophie ROUSSELLE
- Animatrice(eur)s en BCD : LEVIGNAC, Laëtitia

- Benjamin DEVAUX, CP, 18 élèves
- Vanessa ARKIPOFF, CE1, 23 élèves
- Amandine VIOLETTE, CE2, 20 élèves
- Anne-Charlotte TAFFOURAUD-PONSOT, CM1, 25 élèves

Intentions de départ (En septembre 2011)

Stage : volonté de créer des liens entre les classes par un événement fédérateur, différent du fonctionnement habituel, permettant les échanges entre les classes et les élèves.

Besoin d’approfondir les apprentissages en vocabulaire, littérature, de réfléchir à l’évolution des apprentissages.

Préparation d’un travail lié au projet « Lire la ville » (choix de livres et d’œuvres sur la ville).

Idée de réalisation : guide touristique de la Chapelle « faire venir les gens » (trouver des énigmes pour lancer les enfants en recherches et faire répondre les gens du quartier).

Préparation : préparation d’un projet par l’équipe pédagogique puis évolution de ce projet avec les propositions du CPL et en particulier à partir de l’expérience des dispositifs de « Chemins de Randonnées Urbaines »

Semaine de préparation : choix des questions retenues par chaque groupe pour la première recherche.

Démarche retenue

Intentions :
- apprendre à exprimer ce que l’on sait sur le quartier, la ville
- devenir un observateur actif du quartier, de la ville (apprendre à analyser, interpréter, organiser)
- transmettre, communiquer son expérience, son regard sur le quartier

Ateliers de recherche :
- Tentative d’épuisement d’un lieu parisien : dispositif d’écriture à partir du texte de Georges Perec (travail en lecture à partir d’un nuage de mots du texte puis en écriture sur la place devant l’école)

- Chemins de Randonnée Urbaine : 2 démarches

  • rassembler à partir de documents (collecte dans une caisse d’albums, tri d’images, exploration d’un atlas ou d’un documentaire,…) les hypothèses pour une « lecture » de la ville puis les confronter à l’observation, les renforcer par une collecte lors d’un parcours
  • faire un parcours dans la ville avec un intention (« idée fixe », observation) puis confronter les observations avec la documentation (herbier, documentaires,...)

Chaque groupe réalise 1 ou 2 CRU :
- les signes de la rue
- la rue dessus/dessous
- l’eau dans la rue
- l’arbre, l’herbe, le vert dans la rue
- les usages de la rue
- le sol/le ciel de la rue
- le tour du monde dans la rue

- Coin(s) de vue : analyser, organiser ce qui est vu du quartier depuis le 3è étage de l’école (constituer une gamme de couleurs qui servira de palette pour dessiner la ville ; classer les éléments du paysage perçus par leur situation, depuis ceux de la ligne de crête jusqu’à leur plus grande proximité, choisir un élément du paysage (le dessiner ou le photographier) puis aller le voir sur place et le représenter à nouveau ; plans : raconter ce qu’on imagine d’un trajet sur le plan ; évaluer les connaissances du territoire (tout ce qui est en mémoire peut être figuré sur le plan)

Mise en oeuvre

Edito, lancement

JPEG - 1.6 Mo
Affiche de Sandra-Vanessa LIEGEOIS

Comment on peut voir et ne plus voir en même temps ?

Robert : - Mémé, tu peux m’aider ? J’ai un texte difficile…

Mémé : - Je ne sais pas si je pourrai, tu sais… J’ai pas été poursuivie par mes études, moi. Mais essaie tout de même.

Robert : Voilà, c’est celui-là : « A habiter près d’une voie ferrée, on finit par ne plus entendre les trains qui passent. Les paysages coutumiers, les personnages que l’on côtoie chaque jour deviennent translucides. Cela ne veut pas dire qu’ils perdent leur importance. A force de les avoir sous les yeux, on ne les regarde plus. Ils font partie de notre fond de vie. »

Mémé : - Ben, il est pas compliqué ton texte. Qu’est-ce que tu ne comprends pas ?

Robert : - Ben comment on peut voir et ne plus voir en même temps ?

Mémé : - C’est simple, benêt. Si je te demandais de dessiner le jardin, là, maintenant et sans regarder dehors, je suis sûr que tu aurais du mal. Et pourtant, tu y vas tous les jours avec moi, non ?

Robert : - C’est vrai ça ! Quand je le fais dans ma tête, le dessin, j’ai plein de points d’interrogation sur plein d’endroits : ce qu’il y a au fond ? Où sont les carottes ? Si je suis benêt, tu l’es aussi, toi ?

Mémé : - Oui, oui, rassure-toi. Et je crois que nous sommes nombreux. On ne regarde plus ce qui nous est quotidien. On ne remarque que ce qui a changé. Et ton texte le dit. C’est un peu comme si tu regardais la télé, l’oeil collé à l’écran… Tu ne vois plus rien.

Robert : - Oui mais si on décide de faire attention ?

Mémé : - Alors là, c’est différent. Pose-toi sur une chaise dans la rue, ouvre grand tes yeux, concentre-toi sur tout, du sol au plafond… Alors, tu peux peut-être revoir tout ce que tu as oublié avoir vu.

Robert

Ateliers de recherche

Jour 1

C’est le point de départ de l’action partagé en plusieurs moments :

1. une réunion plénière vers 8h50 puis répartition en groupes 15 minutes plus tard.

2. un premier travail en groupe de recherche autour de l’affiche et d’un exemple de Chemin de Randonnée Urbaine jusqu’à 11h30

Il s’agit d’inscrire le travail dans un collectif et de s’approprier le questionnement du projet.

Pour cela, on s’appuie sur le texte de l’édito (lu aux élèves puis repris dans le journal 0), la lecture de l’affiche (« lue » en groupe et support pour un premier débat) et sur la première recherche (des hypothèses sur le travail « d’experts » de l’association Ne pas plier à partir d’images puis une confrontation à leur compte-rendu filmé).

Détailler le quartier

Le « Coin » de vue (vue du 3è étage) permet d’avoir un regard différent (mais partiel) sur le quartier.

Il s’agit d’organiser cette vue en prélevant des détails pour des activités de tris, de comparaison, de classement.

Le coin de vue peut aussi être utilisé pour des exercices : Délimiter sur le plan l’étendue de la vue., utiliser des caches pour isoler un élément et le faire repérer par les autres, repérer les éléments de la vue sur un autre support : plan, photo aérienne, vue « aérienne », photos vue de la rue.

La vue pourra être comparée à la vue satellite ou à la vue dite « bâtiments en 3d » (Google Earth), ordinateur + vidéoprojecteur dans la salle.

Word - 117 ko
FICHE GUIDE : Détaille­r le quartier

CRU de l’eau

Il s’agit d’un CRU qui se construit en 2 journées :

1ère journée : présentation du CRU à réaliser, réflexion commune puis départ pour une collecte à partir des espaces verts connus et entre eux.

2ème journée : travail sur les informations collectées

Word - 117.5 ko
FICHE GUIDE : CRU de l’eau

CRU de l’arbre, de l’herbe, du vert

Il s’agit d’un CRU qui se construit en 2 journées :

1ère journée : présentation du CRU à réaliser, réflexion commune puis départ pour une collecte à partir des espaces verts connus et entre eux.

2ème journée : travail sur les informations collectées

Word - 117 ko
FICHE GUIDE : CRU de l’arbre, de l’herbe, du vert

CRU des signes de la Ville

Il s’agit d’un chemin de randonnée urbaine à mener en 3 journées :

1ère journée : recherche dans les documents (albums ayant pour cadre une rue parisienne, étrangère ou anonyme, documentaires), tri par catégories des signes de la rue puis prévision du parcours (les élèves « actualisent » leurs connaissances préalables du quartier, découvrent de nouveaux cadres d’observation, font des hypothèses sur les localisations dans le quartier)

2ème journée : expérimentation du parcours : confirmation de connaissances préalables, vérification ou infirmation des hypothèses, collecte de nouvelles informations qui n’étaient pas dans les livres, de questions qu’il faudra retourner vérifier.

3ème journée : tri, complément, mise en forme (dessins, textes, dépliant) des informations.

Word - 116.5 ko
FICHE GUIDE : CRU des signes

CRU des usages de la rue

Il s’agit d’un chemin de randonnée urbaine à mener en 3 journées :

1ère journée : recherche dans les documents et prévision du parcours (les élèves « actualisent » leurs connaissances préalables du quartier, découvrent de nouveaux cadres d’observation, font des hypothèses sur les localisations dans le quartier)

2ème journée : expérimentation du parcours : confirmation de connaissances préalables, vérification ou infirmation des hypothèses, collecte de nouvelles informations qui n’étaient pas dans les livres, de questions qu’il faudra retourner vérifier.

3ème journée : tri, complément, mise en forme (dessins, textes, dépliant) des informations.

Word - 117.5 ko
FICHE GUIDE : CRU des usages de la Ville

CRU du dessus/dessous

Word - 117.5 ko
FICHE GUIDE : CRU du dessus/dessous

CRU du sol et du ciel

Word - 116.5 ko
FICHE GUIDE : CRU du sol et du ciel

Comment raconter la rue ?

C’est un atelier d’écriture à partir du texte de Georges Perec Tentative d’épuisement d’un lieu parisien.

La « règle » d’écriture est la suivante : « Il y a beaucoup de choses place Saint-Sulpice […]. Un grand nombre, sinon la plupart de ces choses ont été décrites, inventoriées, photographiées, racontées ou recensées. Mon propos dans les pages qui suivent a plutôt été de décrire le reste : ce que l’on ne note généralement pas, ce qui n’a pas d’importance : ce qui se passe quand il ne se passe rien, sinon du temps, des gens, des voitures et des nuages. »

Dans un premier temps a lieu un atelier de lecture en classe pour comprendre et s’approprier la règle (interprétation à partir des mots du texte et confrontation des dessins obtenus). Dans un second temps la règle est utilisée pour prendre des notes (écrites ou dessinées), rédiger (ou dicter) des phrases et finalement produire un texte collectif.

La reprise du texte (oublis, confusions) permet de trouver de nouvelles règles pour un essai suivant.

Word - 113 ko
FICHE GUIDE : Raconter la rue

Langue française

Atelier CPL : 15 mots de la ville

Toutes les classes sauf 1 CP (matériel dédoublé pour travailler par 1/2 classe enseignant CPL enseignant de la classe)

- 1.hypothèse sur la définition du mot ( ex : périphérie, mégapole...)
- 2.vérification :

Cycle 2 : recherche du mot dans la page puis page perdue (retrouver la page dans le bon dictionnaire) ; lecture de la définition

Cycle 3 : recherche du mot dans un des dictionnaires

- 3. écriture (ou dictée à l’adulte) d’une nouvelle définition, illustration

Matériel : caisses de dictionnaires, photocopies de pages perdues, étiquettes mots et fiches réponse

Réseaux

Anne-Sophie Fauquet « Sur les toits »
- « Clair de lune » de Jonathan Bean
- « Une nuit, un chat… » d’Yvan Pommaux
- « La nuit des Zéfirottes » de Claude Ponti
- « Broutille » de Claude Ponti
- « Il y a quelque chose qui cloche » de Guy Billout
- « Le chat qui était lord » de Laurent Rouxel

Sophie ROUSSELLE - « La porte »
- « Barbe Bleue », Charles Perrault, illustré par Elsa Oriol
- « La petite fille et la mort », Rodolphe
- « Les aventures d’Alice aux Pays Des Merveilles », Lewis Carroll, illustré par Anthony Browne.
- « Tout change », Anthony Browne
- « Schmélele et l’Eugénie des larmes », Claude Ponti
- « L’écoute-aux-portes », Claude Ponti

Farouk BALA - « Ce qu’il y a dans le quartier ? »
- « Madlenka » de Peter Sis
- « En ville A-Z » de Roberto Beretta
- « La ville » de Eddy Krahenbuhl
- « Rendez-vous à quatre heures et demie » de Claire Franek

Des journaux

Journal N° 1

Quartier ? Avis partagés...

- Quartier ?
- Avis Partagés...
- Espèce d’espace, Georges Perec
- Nuage de mots : Si je te dis quartier...

PDF - 931.8 ko
N° 01/4046 - Mardi 13 Mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole élémentaire 58, rue Philipe De Girard (75018)

Journal N° 2

Les petits endroits du quartier

- Quartier ?
- Pas d’accord avec Mr Perec
- Les petits endroits du quartier
- Les métiers que l’on reconnaît dans le quartier
- Les petits métiers d’autrefois

PDF - 1 Mo
N° 02/4054 - Jeudi 15 Mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole élémentaire 58, rue Philipe De Girard (75018)

Journal N° 5

Le quartier du futur ?

- Du jamais vu dans le quartier
- Il est beau notre quartier
- Problème !
- Le quartier du futur

PDF - 715.2 ko
N° 05/4073 - Vendredi 23 Mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole élémentaire 58, rue Philipe De Girard (75018)

Partage avec le quartier

16 mars 2012

Un quartier + un quartier + un quartier... ?

JPEG - 167.2 ko
Diapositive -3
JPEG - 127.1 ko
Diapositive 0-4
JPEG - 156.8 ko
Diapositive -3
JPEG - 143.5 ko
Diapositive 2-4
JPEG - 154 ko
Diapositive 3-3
JPEG - 145.3 ko
Diapositive 4-3
JPEG - 153.1 ko
Diapositive 5-3
JPEG - 130 ko
Diapositive 6-3
JPEG - 125.3 ko
Diapositive 7-3
JPEG - 128.1 ko
Diapositive 8-2
JPEG - 130 ko
Diapositive 9-2
JPEG - 147.2 ko
Diapositive2-3
JPEG - 126.6 ko
Diapositive20-2
JPEG - 143.6 ko
Diapositive2 -2
JPEG - 160.7 ko
Diapositive22-2
JPEG - 142.1 ko
Diapositive23-2
JPEG - 129.4 ko
Diapositive24
JPEG - 146.6 ko
Diapositive25-2
JPEG - 156.5 ko
Diapositive26
JPEG - 153.5 ko
Diapositive27-2
JPEG - 129.5 ko
Diapositive28-2
JPEG - 139.5 ko
Diapositive29-2
JPEG - 124 ko
Diapositive3-3
JPEG - 139.7 ko
Diapositive30-2
JPEG - 144.9 ko
Diapositive3 -2
JPEG - 134.9 ko
Diapositive32-2
JPEG - 127.8 ko
Diapositive33-2
JPEG - 138.6 ko
Diapositive34-2
JPEG - 124.7 ko
Diapositive35-2
JPEG - 169.3 ko
Diapositive36-2
JPEG - 147.8 ko
Diapositive37-2
JPEG - 128.5 ko
Diapositive4-3
JPEG - 124.4 ko
Diapositive5-3
JPEG - 148.7 ko
Diapositive6-3
JPEG - 126.2 ko
Diapositive7-3
JPEG - 142.7 ko
Diapositive8-2
JPEG - 127.9 ko
Diapositive9-2

20 mars 2012

Réinventer mon quartier

JPEG - 96.8 ko
JPEG - 84.1 ko
JPEG - 92 ko
JPEG - 86.4 ko
JPEG - 98.1 ko
JPEG - 109.2 ko
JPEG - 95.9 ko
JPEG - 93.2 ko
JPEG - 107.7 ko
JPEG - 102.7 ko
JPEG - 90.1 ko
JPEG - 86 ko
JPEG - 89.3 ko
JPEG - 90.4 ko
JPEG - 94.8 ko
JPEG - 108.7 ko
JPEG - 95.4 ko
JPEG - 111.9 ko
JPEG - 111.9 ko
JPEG - 94.8 ko
JPEG - 90.3 ko
JPEG - 104.9 ko
JPEG - 86.6 ko
JPEG - 95.6 ko
JPEG - 94.1 ko
JPEG - 52.7 ko

23 mars 2012

Zoom Quartier à la Perec

JPEG - 84.6 ko
JPEG - 84.8 ko
JPEG - 137.8 ko
JPEG - 130 ko
Lire cet article

Année scolaire 2011/2012 - 12 au 23 mars 2012

CHRISTINE DE PISAN : « L’eau ou les eaux ? »

Centre Paris Lecture / Maternelle 24 rue Christine de Pisan (17ème)
JPEG - 532 ko
Affiche de Guillaume BONOTAUX

« Laisse la télé et écoute Mémé : L’eau ce n’est ni la vie, ni la mort. L’eau est et elle ignore complètement ce qu’on pense d’elle. Elle vit sa vie d’eau et ne s’occupe de personne. Elle tombe, coule, s’étale et elle a bien raison… »

Participants

- Adresse de l’école : 24, rue Christine de Pisan (17ème)
- Dates de l’Action Lecture : 12 mars 2012 - 23 mars 2012
- Directrice(eur) : Fabienne Rousseau remplacée par Helène Sabbag
- Circonscription : 17A

- Enseignante(s) CPL : Laurence DUBREUIL, Hélène SIMONOT
- Animatrice(eur) du CPL : Rosane DELAYGUE, Catie JUNQUA
- Animatrice EPL : Amandine GENETTE

- Catherine DUTOUR 75%
- Martine PERROT 25% Jeudi PS 19
- Corinne ROUS 50% L§M
- Elena MESTROV 50% J§V PS 20
- Pauline RAILLON MS 25
- Martine EVRARD GS 28

Intentions de départ (En septembre 2011)

L’équipe souhaitait travailler ensemble sur une problématique liée à l’eau. La cour de l’école étant envahie par une immense flaque d’eau les jours de pluie cela génère des tensions entre adultes et enfants.

L’équipe souhaite explorer les différents points de vue sur l’eau soit quant à sa nature, soit en fonction de la place de l’observateur.

Démarche retenue

- Jour 1 Edito, Affiche, tri d’images d’eau

- Jour suivants

Les différentes formes et perceptions de l’eau sont explorées sur différents supports.

2 jours consécutifs sont consacrés à chaque recherche :
- L’eau dans les oeuvres d’art, perception sensible (livres d’art notamment éditions palette).
- La marchandisation de l’eau (Film Abuella).
- Le problème de l’accès à l’eau (expo sépia l’eau pour tous tous pour l’eau)
- Le cycle de l’eau (Album Petit poisson voit du pays, GIBERT ed ; Autrement)
- L’eau du quotidien (film Liquide)

Mise en oeuvre

Edito, Lancement

L’eau vit sa vie d’eau

JPEG - 532 ko
Affiche de Guillaume BONOTAUX

Robert : - Moi j’aime bien l’eau. J’aime très beaucoup l’eau !

Mémé : - Et pourquoi ça, Bébert ?

Robert : - Ben parce qu’elle est gentille, douce, facile, claire, joyeuse, vivante…

Mémé : - Oh, dis donc, tu nous tournes poète là… Je te trouve un peu trop « fan » de l’eau, toi !

Robert : - Ben si, Mémé, regarde… La pluie, par exemple, elle fait pousser ton jardin !

Mémé : - Oui, sauf si la pluie tombe durant une semaine et qu’elle noie tout !

Robert : - Regarde la mer, on s’y baigne, on joue dans les vagues…

Mémé : - Sauf quand tu es marin pêcheur et que ta vague est plus grande qu’un immeuble. Tu verras, là, si tu deviens marin pêcheur, que la mer c’est pas des vacances.

Robert : - Et la flaque dans la cour, c’est quand même drôlement bien de sauter dedans…

Mémé : - Oui, d’accord. Mais TU fais la lessive après et TU te soignes tout seul ton rhume. Ta copine la flaque, pour moi, c’est une calamité !

Robert : - Et la piscine ? Hein ? La piscine ? Tu ne vas pas me dire que l’eau est mauvaise, là ?

Mémé : - Et pourquoi crois-tu que l’on installe des maîtres nageurs en haut de grandes chaises ? Hein ? C’est pour faire joli ? Ils sont là pour empêcher que l’eau fasse des bêtises.

Robert : - Et l’eau qu’il y a dans mon verre ? Elle est bonne celle-là ?

Mémé : - Oui, sauf si tu bois à toute allure et tu verras que l’eau prendras le mauvais tuyau et tu t’étrangles.

Robert : - Vraiment, Mémé, t’es pas sympa avec l’eau. J’ai entendu qu’à la télé, ils disaient « L’eau c’est la vie ».

Mémé : - Laisse la télé et écoute Mémé : L’eau ce n’est ni la vie, ni la mort. L’eau est et elle ignore complètement ce qu’on pense d’elle. Elle vit sa vie d’eau et ne s’occupe de personne. Elle tombe, coule, s’étale et elle a bien raison…

Ateliers de recherche

Les noms de l’eau

Word - 122.5 ko
FICHE GUIDE : Les noms de l’eau

Le film Abuela Grillo

Word - 119 ko
FICHE GUIDE : Film Abuela

L’eau dans les albums

Word - 114 ko
FICHE GUIDE : L’eau dans les albums

Exposition

Word - 120.5 ko
FICHE GUIDE : Exposition

Réseaux

Laurence DUBREUIL - « Englouti ? »
- « Une horrible pluie » de James SYEVENSON
- « Avis de tempête » de GOUROUNAS
- « Le monde englouti » de David WIESNER
- « Le dernier voyage de Félicien » de Pierre TOURON
- « L’arche » de Arthur GEISERT

Catie JUNQUA - « L’eau la vie, l’eau de notre corps »
- Documentaire sur la terre, le cycle de l’eau chez Nathan
- « Macha et la pluie » de Dédé D’ALMEDA
- « Pipi dans l’herbe » de Magali BONNIOL
- « Qui pleure » de Christian BRUEL
- « Le rhume » de Susie MORGENSTERN

Des journaux

13 mars

- Lecture d’affiche
- Gentille, méchante
- Vivante ou pas ?
- A quoi sert l’eau ?

PDF - 646.6 ko
N° 01/4047 - Mardi 13 mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 24, rue Christine de Pisan (75017)

15 mars

- Réactions à la lecture du journal
- Les vagues sont-elles méchantes ?
- Qui fait la mer ?
- D’où vient l’eau ?
- La planète
- Les étoiles sont les enfants de la lune
- La comète ou la gommette
- Le système solaire
- Matériaux secs

PDF - 733.6 ko
N° 02/4053 - Jeudi 15 mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 24, rue Christine de Pisan (75017)

16 mars

- L’eau de la mer est sale
- La terre vole
- La terre
- Les comètes
- L’eau est-elle plus vieille que la terre ?
- L’observatoire

PDF - 818.8 ko
N° 03/4056 - Vendredi 16 mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 24, rue Christine de Pisan (75017)

19 mars

- Les comètes sont des corps très primitifs
- Comment faire pour regarder l’eau d’une comète ?
- L’hydrogène lourd
- L’eau de la comète et l’eau de la terre
- Les scientifiques

PDF - 702.5 ko
N° 04/4060 - Lundi 19 mars 2012 - Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 24, rue Christine de Pisan (75017)

Partage avec le quartier

23 mars

Pluie, mare, mer,...

- Quand la pluie s’arrête, les arbres dépérissent et le vaches aussi
- Si ma tête était un aquarium, je ne saurais pas quoi faire. Mais je saurais comment m’habiller : de toutes les couleurs.
- On ne pas boire l’eau des mares car elle est salée.
- Au Portugal, j’ai salé l’eau de la mer avec une pelle.
- Le trou des toilettes est ouvert comme un cœur.
- Les chutes d’eau c’est de l’eau de rocher.
- Les poissons n’ont pas de sourcils, alors ils ne peuvent pas pleurer.
- La rivière ne nage pas, elle coule.
- La lune est une planète, les étoiles sont ses enfants.
- Les petites gouttes de pluie forment des fleurs quand elles sont en groupe.
- Les lumières dans l’eau brillent comme des paillettes.

JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 334.7 ko
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 732.6 ko
JPEG - 341.8 ko
JPEG - 167.8 ko
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 485.7 ko
Lire cet article

Année scolaire 2011/2012 - 6 au 17 février 2012

TOURTILLE : « Comment tu voyages ? »

Centre Paris Lecture / Maternelle 39 rue de Tourtille (20ème)
JPEG - 2.1 Mo
Affiche de Guillaume BONOTAUX et Sandra-Vanessa LIEGEOIS

Mémé : - « Parce que je me suis rendue compte en passant de mes jambes au vélo, puis au Solex que j’arrivais à « gagner du temps » mais en réalité on me le volait parce que je ne pouvais plus en profiter. »

...

Robert : - « Oui, toi Mémé, tu aimes le « lent »… Moi j’aime le « vite ». J’aime aussi le « loin », le « haut », le « ailleurs »… Et avec mes jambes seulement, je ne pourrais pas en profiter de tout ça. »

Participants

- Adresse de l’école : 39 rue de Tourtille (20ème)
- Dates de l’Action Lecture : du 6 au 17 février 2012
- Directrice(eur) : Mme Hélène CALMETTE
- Circonscription : 20B

- Enseignante(s) CPL : Anne-Sophie FAUQUET, Laurence DUBREUIL
- Animatrice(eur) du CPL Thierry COLLARD, Rosane DELAYGUE
- Animatrice EPL : Mohamed FRAGA

- Marie POROLI, PS , 20 élèves
- Nathalie NIANG, PS, 20 élèves
- Maryline DANGEUL, MS, 20 élèves
- Marie RATAJEZYK, MS, 20 élèves
- Anne GIRAUDIER, GS, 20 élèves
- Marie-Claude MAUBE, GS, 20 élèves

Intentions de départ (Septembre 2011)

L’équipe enseignante souhaitait faire « voyager » les élèves dans la sphère proche (le métro et la ville) , plus lointaine (découverte de destinations, de pays étrangers), l’imaginaire, l’art.

Démarche retenue

L’objectif était de développer la connaissance des élèves au sujet des moyens de transport et de découvrir les lieux où ils permettent de se rendre.

- Où on va quand on voyage ?
Tri de visuels pour reconnaître et regrouper le images d’une même destination.

- Comment aller sur la lune ?
Découverte et projection du Voyage dans la lune de Méliès.

- Comment se déplacer ?
Tri de visuels de machines (invention, fonction,déplacement...), en inventer d’autres.

- Découverte des moyens de transport présentés au Musée des Arts et Métiers. Comment voyagent les héros de l’album Le fabuleux voyage de Non-Non et ses amis (moyens de transport et pays traversés).

- Par quels moyens on voyage dans les albums ?
Repérer et répertorier les moyens de transport dans les albums.

Mise en oeuvre

Edito, lancement

Vite Loin Ailleurs

JPEG - 2.1 Mo
Affiche de Guillaume BONOTAUX et Sandra-Vanessa LIEGEOIS

Robert : - Dis Mémé, il y avait des voitures à l’époque de ton ancien temps ?

Mémé : - Enfant, je n’en ai jamais vues… Plus tard oui. Pourquoi tu me demandes ça ?

Robert : - Parce que je me demandais ce qu’il y avait avant, avant que les voitures nous roulent partout.

Mémé : - Il y avait les jambes et le temps.

Robert : - Le temps ?

Mémé : - Oui, le temps à prendre, à perdre, à ne pas compter. Le temps lent, le temps du pas pressé. Moi, je suis passée des jambes au vélo. Puis du vélo au solex.

Robert : - Le solex ?

Mémé : - Oui, un vélo avec un petit moteur sur la roue de devant. Le moteur faisait tourner un galet qui faisait tourner la roue. Il fallait le pousser pour le démarrer. Et il y avait toujours des problèmes de bougies.

Robert : - Solex, galet, bougie ? Drôle d’époque avec de drôles de mots !

Mémé : - Oui. Moi, j’ai arrêté là. Ton grand-père voulait acheter une Dauphine, je n’ai pas voulu.

Robert : - Une Dauphine ?

Mémé : - Oui, c’était le nom d’une voiture. Aujourd’hui on leur rajoute des lettres et des chiffres pour faire plus « progrès » ou plus « riche » mais ça ne sert à rien.

Robert : - T’en as d’autres des noms ?

Mémé : - Oui. L’Ariane, l’Aronde, la Frégate, la Floride, la Caravelle… Mais même toutes celles-là avec leurs jolis noms, je n’en voulais pas.

Robert : - Pourquoi, Mémé ?

Mémé : - Parce que je me suis rendue compte en passant de mes jambes au vélo, puis au Solex que j’arrivais à « gagner du temps » mais en réalité on me le volait parce que je ne pouvais plus en profiter.

Robert : - Oui, toi Mémé, tu aimes le « lent »… Moi j’aime le « vite ». J’aime aussi le « loin », le « haut », le « ailleurs »… Et avec mes jambes seulement, je ne pourrais pas en profiter de tout ça.

Robert

Ateliers de recherche

Les transports au musée des arts et métiers

Word - 118 ko
FICHE GUIDE : Les transports au musée des arts et métiers

Le voyage dans la lune de Méliès

Word - 115.5 ko
FICHE GUIDE : Le voyage dans la lune de Méliès

Les moyens de transport dans les albums

Word - 115 ko
FICHE GUIDE : Les moyens de transport dans les albums

Sortie dans le quartier

Word - 115 ko
FICHE GUIDE : Sortie dans le quartier

Visuels de machines

Word - 117 ko
FICHE GUIDE : Visuels de machines

Langue française

Objectifs : enrichir le lexique.

Observer des visuels et nommer le moyens de transports que l’on reconnait à l’aide d’une définition donnée par l’enseignant.Y associer un mot - étiquette.

Créer un affichage référent.

Individuellement, les élèves reçoivent un mot-étiquette, le retrouvent dans l’affichage référent et dessine le moyen de transport ainsi reconnu.

Réseaux

Anne-Sophie FAUQUET - « Des voyages extraordinaires »
- « La chasse à l’ours », M. ROSEN, H.OXENBURY, Kaleïdoscope
- « Max et les maximonstres », M. SENDAK, L’école des loisirs
- « L’épave du Zéphir », C. VAN ALLSBURG, L’école des loisirs
- « Jérémie et le train de nuit », M. KELLY, A. JAY, Gauthier-Languereau
- « Ticket Ville », S. DONG-JUN, Mijade
- « Le lit magique », J. BURNINGHAM, Seuil Jeunesse

Laurence DUBREUIL - « Comment voyagent les dieux et les héros ? »
- « Les mythes de la Grèce Antique en bandes dessinées », M. WILLIAMS, Gründ
- « La mythologie grecque », H. MONTARDE, Milan jeunesse
- « Dédale et Icare », C. PALLUY, A. FRONTY, Milan jeunesse
- « Eole, Circé et les sirènes », N. LAURENT, S. BRAVI, L’école des loisirs
- « Uma la petite déesse », F. ROCA, F. BERNARD, Albin Michel Jeunesse

Thierry COLLARD - « Le Voyage »
- « Jojo la Mache », O. DOUZOU. Jojo fait son ultime voyage. Une façon subtile et poétique d’annoncer la disparition.
- « Olivia à Paris », RASCAL, CHATELLARD. Olivia part à Paris pour aller vendre ses oeufs. Mais elle va se laisser emporter par la vie parisienne.
- « Le voyage de l’escargot », R. BROWN. Le voyage à hauteur d’escargot.
- « Suzanne », M.A. GUILLAUME, F. ROCA. Suzanne décide de partir toute seule en avion voir le bout du monde.
- « Bon voyage », D. CORNILLE. Imagier, chiffres, formes, contraires avec en toile de fond le thème du voyage « touriste »

Rosane DELAYGUE - « Moyens de rencontre et de vie »
- « Tous les voyages », BISINSKI, SONDERS. Répertorie quelques moyens de transports.
- « Les derniers géants », François PLACE. Voyage d’un explorateur et ses conséquences.
- « Apoutsiak », P. E. VICTOR. Autre voyage d’explorateur.
- « Au temps des pirates », P. HEDELIN, G. FRELY. D’autres moyens de transport.
- « Maurice et les pirates », D. WIESMULLER. Les bateaux pirates.
- « Henry et la liberté », E. LEWINE, K. NELSON. Voyage en boîte pour échapper à l’esclavage.

Hélène CALMETTE - « Comment les enfants voyagent dans les livres ? »
- « Train de nuit », J. BURNINGHAM
- « Les deux goinfres », P. CORENTIN
- « Rendez-vous à la tour Eiffel », ELZBIETA
- « Boréal Express »,C. VAN ALLSBURG
- « Madlenka », P. SIS

Des journaux

7 février

Avant les voitures...

- Lecture d’affiche
- Edito
- Vite
- Loin
- Ailleurs

PDF - 4.1 Mo
N° 01/4018 - Mardi 07 février 2012 - Centre Paris Lecture / Maternelle 39, rue de Tourtille (75020)
Lire cet article

Journal N° 07/4035 - « Comment on fait pour voyager ? »

Sur le fleuve Wallawa

Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 39, rue de Tourtille (75020)
Comment on fait pour voyager ? - Posté le 17 février 2012 par Rosane DELAYGUE
Lire cet article
Tracts - « AMI - AMI ? »

Amis à vendre ?

Centre Paris Lecture /
Ecole maternelle 40, rue Jacques Hillairet /
Ecole élémentaire Reuilly B, 57 rue de Reuilly (75012)
Ami-Ami ? - Posté le 17 février 2012 par Farouk BALA
Lire cet article
Journal N° 07/4034 - « AMI - AMI ? »

Ennemi ou ami ?

Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 40, rue Jacques Hillairet / Ecole élémentaire Reuilly B, 57 rue de Reuilly (75012)
Ami-Ami ? - Posté le 17 février 2012 par Sophie ROUSSELLE
Lire cet article
Journal N° 06/4031 - « Comment on fait pour voyager ? »

Images de Sergey Tyukanov

Centre Paris Lecture / Ecole maternelle 39, rue de Tourtille (75020)
Comment on fait pour voyager ? - Posté le 16 février 2012 par Rosane DELAYGUE
Lire cet article
Journal N° 06/4032 - « AMI - AMI ? »

Garçon & Fille, même combat ?

Centre Paris Lecture /Ecole maternelle 40, rue Jacques Hillairet / Ecole élémentaire Reuilly B, 57 rue de Reuilly (75012)
Ami-Ami ? - Posté le 16 février 2012 par Sophie ROUSSELLE
Lire cet article